• Combishort, mon amour, mon obsession

      Après le combishort caniculaire et le combishort bleuet, il était temps de m'atteler à la clef de voûte de cette série, le combishort facon chemise/short de baroudeur qui essayait de sortir de mon esprit. Parvenu à maturité, l'alien qui s'est dégagé rassemblait les caractéristiques suivantes : short adapté du meilleurmodèleburdajamaisconçutoutescatégoriesconfondues, col exécuté selon les indications du pattern magic 2 (ne pouvant rester sur l'échec cuisant du haut à noeud patapouf), et base de chemise pour supporter ce beau monde. J'ai hésité à faire un empiècement dos pour avoir des emmanchures qui baillent moins et à mettre des passants de ceinture, mais sans eux ça s'est révélé bien aussi.

      Comme l'artiste travaille sans filet, et qu'il travaille avec 4 mètres de tissu soldé chez Moline devant lui, l'artiste n'a pas fait de toile, ni même de petit montage en papier pour valider l'assemblage et le fonctionnement de l'affaire.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    - Tu te rates pas, hein ?  - T'1kièt.

      Pour le col s'est posée la question du thermocollant. J'en ai choisi un qui s'approchait de mon tissu par l'épaisseur et la couleur, en ai posé sur le col du dessus, les 2 losanges, et sur tout le trajet de couture du col sur le devant. Bien qu'il ait conféré un toucher très ferme aux parcelles de tissu concernées, c'était un bon choix car malgré les marges de couture microscopiques à certains endroits l'effilochage est minime. Un coup de repassage et ça revient bien en place. Ouf.
      La couture des pointes de col est une chose assez difficile à appréhender: pas trop pointu sinon ça fait une extrémité en spatule, pas trop arrondi sinon on perd la netteté du dessin. Ici, l'angle dessiné par Tomoko est assez aigu et avec 3 épaisseurs de tissu ça bourre un peu au bout.

    Combishort, mon amour, mon obsession

      On ne va pas se mentir, le fait que j'ai creusé l'encolure de 3cm (adaptation à la fermeture de 40cm oblige) et que je l'ai simplement fermée par un ourlet sans y ajouter préalablement une petite bande de thermocollant, ou en y ajoutant une parementure, la fait gondoler légèrement. Heureusement le tissu est assez clément : les poches italiennes cousues sans ces précautions ne gondolent pas.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Concordance des motifs !

      L'empiècement de taille a été redessiné pour que la pointe arrive à la position la plus haute possible qui permette encore de se faufiler dans le short une fois la fermeture à glissière ouverte. Là c'est limite, mais ça passe. Genre si je prend 200 grammes je le saurais tout de suite.
      J'avais d'abord réparti les fronces sur tout le tour de taille, mais c'est finalement bien plus joli en les supprimant sur les côtés.
      Je trouve la version "haut seul" assez valable.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Combishort, mon amour, mon obsession

    La bosse de la fermeture à glissière en station assise fait un peu peur à voir du dessus, mais en perspective globale ça se fond bien dans le paysage.

    Combishort, mon amour, mon obsession


      En bas, j'ai essayé des revers de 4cm montés d'une manière qui j'imagine doit être celle homologuée (pour les 2 précédents, j'avais fait juste allongé les devants et dos et plié le bas en accordéon puis cousu à la main pour n'avoir aucun point apparent) avec une petite pointe sur les côtés fermée par 2 boutons fixés de chaque côté. Les rabats ornementaux du devant ont migré au dos, avec une poche passepoilée bonus sous le rabat de gauche pour faire durer le plaisir.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    **********

      Cette poche passepoilée fut improvisée dans le feu de l'action, c'est-à-dire au moment où j'ai le moins envie d'ouvrir un livre pour contrôler la bonne procédure. Les neurones réunis en farandole ont émis un veto : les fonds de poche devaient être coupés avec les passpoils intégrés, sinon ils démissionnaient.
    Voici donc le tuto de la poche passepoilée de feignasse, conçue pour ne couper que 2 morceaux de tissu et 3 morceaux de thermocollant, et ne nécessiter aucun bâti ni marquage. Il faut juste être précis dans le découpage des pièces.

      Admettons que la poche soit conçue pour accueillir le best-seller de la RATP. Une dimension de 7x10cm semble appropriée. Partons sur un cadre de 1cm de hauteur sur 10cm et ajoutons des surplus de couture de 0,5cm.
    Il faut donc 3 bandes de thermocollant de 2x11cm, un fond de poche 1 de 8,5x11cm et un fond de poche 2 de 10,5x11cm.

      Les bandes de thermocollant ne sont pas indispensables, mais facilitent nettement le travail (peu d'effilochage dans les coins et bonne délimitation du cadre d'intervention).

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Sur l'envers, thermocollez la zone du tissu où se trouvera la poche, ainsi qu'une des extrémité de chaque fond de poche. Pliez ces extrémités en 2 et repassez.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Epinglez l'extrémité repliée du fond de poche 1 à 0,5cm de son bord, endroit contre endroit sur le bas du cadre.
    Cousez en ligne droite sans mordre sur les surplus.
    Faites de même pour le fond de poche 2, cousu sur le haut du cadre.
    Les 2 lignes de coutures doivent être parallèles et devraient pouvoir former un rectangle si elle se rejoignaient.

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Fendez le milieu du cadre sur la longeur. A environ 1 cm de l'extrémité des coutures, obliquez et coupez jusqu'à l'extrémité des coutures.
    Faire passer les fonds de poches de l'autre côté du tissu.
    Repassez. Les deux poissepoils doivent juste se toucher sur toute la longueur de la fente.
    Faites une couture à 1mm sur tout l'extérieur de l'entrée de poche pour fixer le tout.
    NB: Sur la photo j'ai fait le passepoil du bas un peu court, et me suis rattrapée sur celui du haut.

    Repliez le fond de poche 2 sur lui-même et sortez (si vous êtes une vraie feignasse) votre plus joli point zigzag serré pour fermer tout le tour de la poche.

    Bon voyage !

    **********

      Bon vous dites-vous, elle va finir par nous le montrer en entier son bazar ?

    Combishort, mon amour, mon obsession

    Combishort, mon amour, mon obsessionCombishort, mon amour, mon obsession

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     

    Combishort, mon amour, mon obsessionCombishort, mon amour, mon obsession

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Combishort, mon amour, mon obsessionCombishort, mon amour, mon obsession

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     **********

    Combishort, mon amour, mon obsession


    - ... Nan, parce qu'il est hypnotisant, mon combishort !?!  

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :